Sélectionner une page

Jean-Baptiste Gouraud nous donne son avis d’expert sur les différentes propriétés de la peinture à l’huile. Lors des premiers cours de peinture à l’huile dans les écoles d’art, les étudiants sont souvent initiés par une technique de dessin particulière : peindre la même nature morte, encore et encore, pendant des mois. Mais en regardant bien, il faut y voir combien il est important de travailler un sujet fixe tout en apprenant le côté technique de la peinture à l’huile.
Si vous persévérez à peindre le même sujet pendant une longue période de temps, vous serez finalement soulagé de la pression de définir ce qui va figurer sur votre tableau, et au lieu de cela, votre pensée créative s’activera dans l’application de votre peinture.

Chaque coup de pinceau compte

Si votre attention se concentre sur les techniques de la peinture à l’huile, vous pouvez commencer à surveiller la trace de chaque coup de pinceau ; la façon avec laquelle il dirige la lumière, son épaisseur ou sa finesse et sa signification. Lorsque nous regardons une peinture, nous pouvons voir les marques de pinceau et quel type de pinceaux le peintre a utilisé. Parfois les peintres essaient d’effacer ces traces et certaines artistes utilisent même des chiffons. Les mouvements du pinceau sur la toile sont comme une signature, ils peuvent révéler l’identité et le style de chaque artiste-peintre.
Selon Jean Baptiste Gouraud, le style d’un peintre peut être aussi complexe de reproduire que le sujet qu’il peint. C’est souvent le cas lorsque les artistes travaillent la technique dite « mouillé sur mouillé ». Une technique où la peinture humide est appliquée sur une couche de peinture de base, qui n’est pas encore sèche.
Lorsque vous travaillez dans ce style, il est difficile de superposer de la peinture pour créer l’illusion d’une image réaliste, de sorte que la tactilité et la fluidité de la peinture expriment une idée ou une émotion en elles même. Parfois, comme dans la peinture Color Field, lorsqu’une œuvre utilise de grands plans de couleur pour créer un effet émotionnel ou atmosphérique. Parfois, au lieu d’exprimer un récit à travers des images, c’est la façon dont une peinture est faite qui raconte une histoire.

Jean Baptiste Gouraud - peinture à l'huile

Travailler avec un couteau à palette

L’exercice numéro un que nous recommandons aux nouveaux peintres est de créer une peinture à l’aide d’un couteau à palette au lieu de pinceaux. L’un des problèmes les plus fondamentaux qui se posent est lié à la présomption que les compétences en dessin se traduisent par la peinture. Les débutants sont souvent obsédés par les idées du dessin et sont rapidement submergés par les préoccupations associées à la peinture à l’huile ; que le matériau n’est pas un support sec, que la couleur peut mieux structurer une image qu’une ligne, que la surface du matériau est la moitié d’une peinture, etc.
L’utilisation d’un couteau à palette vous éloigne des idées de précision et de ligne, et vous vous concentrez sur la façon dont le va-et-vient du pinceau et les couches des couleurs et des formes peuvent créer une image. Notre dernier conseil, essayez de travailler sur une surface d’au moins 22 centimètres sur 33, car un espace plus grand peut vous encourager à faire des marques de pinceau suffisamment grandes et donc plus sûres. Pour plus d’informations sur Jean Baptiste Gouraud cliquez ici.